« Vous connaîtrez l’avènement de la Mission prophétique le temps que Dieu voudra ; ensuite ce sera un Khalifat éclairé ; puis viendra un pouvoir rigide ; par la suite, ce sera une dictature ; enfin viendra un Khalifat qui suivra la voie tracée par la Mission prophétique. »

(’Ahmad b. Hanbal, al-Mousnad, t. 4, p. 273).

Puis il y aura le califat...

Puis il y aura le califat...



Honorables prédicateurs, n'enfermez pas l'islam dans une dimension cléricale ! Envoyer

Nous constatons de la part de nombreux prédicateurs musulmans une focalisation exclusive sur l'aspect "spirituel" au sens le plus restreint, limitant l'islam à la sphère individuelle. Nombreux sont les rappels en lien avec la pratique individuelle et rares sont les appels aux grands problèmes de la ’Oummah dont l'obligation de restaurer le Khalifat, qui appliquera en totalité la Loi de Dieu.

Cette voie amène certains musulmans à penser que l'islam serait une croyance fixant exclusivement le rapport de l'homme à Dieu et à lui-même comme si la Religion de Dieu était une philosophie au même titre que l'hindouisme ou un dogme dépourvu de système à l'instar du christianisme.

Lire la suite...
 
L'utilisation de la force par l'occident est une infamie qui vise à empêcher l'application de l'islam et permettre la mise en place d'une alternative à Bachar ! Envoyer

Sous prétexte de l'utilisation de l'arme chimique, les occidentaux souhaitent entrer militairement en Syrie. Ils mettent en avant l'aspect humanitaire et moral alors qu'ils sont à milles lieux de cela ! En effet, les américains, les anglais, les français, les russes piétinent allègrement tous les droits humains dans leurs prisons : Guantanamo, Abou Ghraib, Bagram... ou quand ils sous-traitent l'emprisonnement et la torture ! L'occident est aussi connu pour son utilisation des armes nucléaires, biologiques, de destructions massives, les boucheries sauvages... comme ce fut le cas à Hirochima, Nagasaki, en Irak, en Afghanistan, au Caucase, au Mali, en Tchétchénie...

Lire la suite...
 
La position d'Erdogan sur la Syrie démontre à nouveau son rôle d'agent américain dans la région Envoyer

Vendredi 13/09/2013, le ministre des affaires étrangères turc Ahmed Davutoglu a déclaré que « la Turquie n'appellerait pas ni ne soutiendrait une intervention militaire dans la région »

Pourtant, le 4/09/2013, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait déclaré que « son pays était prêt à participer à toute coalition internationale contre la Syrie, car l'heure était venue de punir le régime syrien pour ses crimes quotidiens »

La contradiction est flagrante, elle s'explique par le fait qu'Erdogan a rejoint la position américaine. Il est comme à son habitude dans son rôle d’intermédiaire des États-Unis dans la région.

Lire la suite...
 
L’offensive colonialiste contre la syrie se prépare Envoyer

Les puissances occidentales envisagent désormais des "attaques ciblées" contre la Syrie dont l’objectif déclaré serait de "punir le régime syrien pour l’usage d’armes chimiques contre les populations civiles". Or cela fait maintenant plus de deux ans que le régime tyrannique et sanguinaire nusayrite multiplie les massacres contre les civils. Massacres qui ciblent minutieusement les sunnites, soit plus de 90% de la population. Pour autant, l’Occident n’a pas levé le petit doigt jusqu’ici, assistant à ces horreurs en simple spectateur.

Lire la suite...
 
Les massacres en Égypte, la laïcité ne peut s'imposer que par le sang dans les pays musulmans Envoyer

Les nouvelles horreurs en Égypte commise par le général criminel al-Sissi démontre que le sang des musulmans n'a aucune valeur pour les dirigeants du monde islamique, et pas seulement pour Bachar. Les valets de l'Occident à la tête des pays islamiques n'hésitent pas à commettre des massacres de masse pour préserver les intérêts de leurs maîtres. La communauté internationale démontre encore une fois sa profonde haine envers les musulmans en autorisant ces crimes. On n'ose pas imaginer le niveau du matraquage médiatique si les massacres visaient quelque église ou groupe laïque, mais s'agissant du sang des musulmans, le silence est de rigueur car la monté de l'islam inquiète l’Occident, et tous les moyens sont bons pour contrer la renaissance de la ’Oummah.

Lire la suite...